Critique, Solidarity with Women, UN Commission on Status of Women Declared Illegitimate

Mission Free Iran Opens International Campaign to Rebuke the United Nations and Demand the Islamic Republic’s Removal from the UN Commission on the Status of Women

DAMAVAND

In collaboration with concerned women and men worldwide, Mission Free Iran is leading an international effort to rebuke the United Nations for the reprehensible act of including the Islamic Republic of Iran on the UN Commission on the Status of Women. We rebuke the governments that condoned this unacceptable act and find them equally guilty, and we demand the immediate removal of the Islamic Republic of Iran from the UN Commission on the Status of Women.

Facing down the world’s most repressive and violently anti-woman regime, Iranian women have struggled for their rights for the last 31 years against a government that legalizes rape of the girl child by setting the legal age of marriage at 9 years, provides 74 strokes of the lash for not wearing hijab in public, sets the value of a woman’s life according to shari’a penal code as worth as half that of a man, ensures intergenerational economic subordination to men by stipulating that a woman’s inheritance can be no more than half that of a man. Women in Iran have been fighting against a vicious government that rapes female prisoners to the point of destroying their reproductive organs, that kill women by burying them chest-deep in the earth to be stoned to death or by suspending them from the sky, by their necks, from a construction crane.

The very existence of the Islamic regime is dependent first and foremost upon the subordination and repression of women.

Yet the United Nations chooses to seat a government that is an affront to all of humanity on the United Nations Commission on the Status of Women (UNCSW). The UNCSW touts itself as being “dedicated exclusively to gender equality and advancement of women,” yet it has freely bestowed one of its seats upon the virulently misogynistic Islamic regime, with the silent consent of our national governments. In so doing, the UN has highlighted the role that it plays in maintaining the global status quo, characterized by poverty, violence, and systematic oppression of women. The UN has not lifted a finger to stop atrocities against Iranian or Saudi women, to prevent genocide, to protect refugees and asylum seekers. They have over time accumulated elements of a very ugly picture; they now are forced to face this ugly portrait of themselves, and in so doing they show their real face to the whole world.

The international community of citizens fundamentally rejects this travesty, which not only shows clear animosity towards the women of Iran but threatens women worldwide by allowing the world’s most anti-woman regime to set policy on gender at the global level. The UN has fully undermined itself and its legitimacy in the eyes of the global public.

The international community recognizes the struggles of Iranian women and honors their sacrifices. We stand in solidarity with women in Iran. And we stand against the UN and its Commission on the Status of Women for as long as it takes to see justice done: the Islamic regime must be removed from the Commission on the Status of Women.

We hereafter, and as long as the Islamic Republic remains a member of the UN Commission on the Status of Women, declare this Commission illegitimate. This declaration is backed by a global coalition of concerned citizens that demand immediate justice.

Maria Rohaly
Mission Free Iran
May 2, 2010
https://missionfreeiran.wordpress.com

Mission Free Iran on Facebook
UNCSW Facebook Group

Discussion

4 thoughts on “Mission Free Iran Opens International Campaign to Rebuke the United Nations and Demand the Islamic Republic’s Removal from the UN Commission on the Status of Women

  1. Déclaration de Mission
    Résumé de la mission de MFI:
    La mission de MFI est de se faire l’écho des exigences de liberté, d’égalité et de justice sociale actuellement formulées par la révolution démocratique en cours en Iran en coopérant avec les organisations militantes internationales, dans le but de faire connaître ces exigences efficacement en dehors de l’Iran, ceci dans le but d’unir les forces politiques et sociales pour la promotion d’un Iran démocratique. Si nous réussissons à atteindre notre but, la république islamique d’Iran subira des pressions politiques, économiques, diplomatiques et légales. En contraignant ce régime violent à reculer, nous hâterons sa fin et diminuerons ainsi la violence et les bains de sang infligés au peuple iranien pendant ces trente dernières années.

    Version complète de la déclaration de mission :
    1-Une révolution se déroule sous nos yeux en Iran.
    Trente ans après que les forces réactionnaires islamiques aient anéanti une grande révolution démocratique dont les buts étaient la liberté, l’égalité et la justice sociale, nous sommes aujourd’hui témoins de l’impulsion du rassemblement d’une nouvelle révolution, plus grande et plus profonde.

    2-Le mouvement révolutionnaire actuel est clair sur ses objectifs démocratiques : les masses iraniennes exigent une société humaine. Toute cette révolution cherche son idéal dans le futur au lieu de copier les systèmes de gouvernement usés du passé. En plus de cette exigence fondamentale les points suivants sont des exigences immédiates et non négociables :

     Démocratie : Liberté inconditionnelle d’opinion, d’expression, d’assemblée, de la presse, de manifester, droit de grève, d’organisation, de se syndiquer et des partis politiques organisés.
     Un gouvernement séculier : Séparations complètes de la religion, de l’état, de la justice et de l’éducation
     Liberté totale de pratiquer ou pas une religion. Officialisation du fait que la croyance religieuse est une affaire privée et un droit individuel.
     Totale égalité des sexes, avec un corollaire, abolition de l’obligation du voile, de la discrimination par le sexe et de la ségrégation sexuelle.
     Reconnaissance de l’égalité légale des droits de tous les citoyens et mise en place de toutes les mesures nécessaires à cette reconnaissance.
     Reconnaissance de l’inaliénabilité des droits humains universels pour tous les résidents d’Iran.
     Justice économique et sociale et un système de sécurité sociale couvrant tous les citoyens.
     Paiement immédiat des salaires en retard des ouvriers. Compensation économique pour tous les dissidents ou les familles proches des personnes emprisonnées, torturées ou exécutées par le régime islamique pendant ces trente dernières années.
     Dissolution immédiate de la bassidj, de la sepah et de leurs succursales : le parlement islamique, la justice islamique, ershad, le ministère du renseignement et tous les autres outils de répression.
     Libération immédiate de tous les prisonniers politiques. Plus de prisonniers politiques dans un Iran démocratique. La simple existence de prisonniers politiques indique un manque fondamental de démocratie.
     Abolition de la peine de mort. La peine de mort est un acte terroriste et la victime immédiate de cet acte barbare est toujours la société.
     Arrestation et procès public, suivant les lois et conventions internationales, sous l’œil de la communauté internationale de tous les responsables des exécutions, assassinats, emprisonnements, tortures et viols pendant ces 30 dernières années. Tous devront être jugés, du bourreau aux forces de sécurité en passant par les législateurs et les juges.
     Confiscation des biens et propriétés dérobés par les bandits protégés par le gouvernement, de l’IRGC et de la bassidj au guide suprême ; tout devra être rendu au peuple.
    3-La communauté internationale est affectée par le résultat de la révolution actuellement en cours en Iran.
    1. A cause de la nature destructrice et violente du régime islamique et du rôle dirigeant qu’il joue sur la scène internationale dans la promotion de l’islam politique et du terrorisme islamiste
    2. La nature universelle des objectifs de la révolution démocratique du peuple iranien.
    Dans une perspective à plus court terme, la révolution démocratique en Iran affecte l’Afghanistan, l’Asie Centrale, l’Irak et le reste du Moyen-Orient.
    4-Cette révolution appartient au monde entier. Les forces qui soutiennent cette révolution ne se limitent pas aux femmes, ouvriers, étudiants et tous les Iraniens honorables. Les forces de cette révolution n’ont pas de frontières. Nous, la communauté internationale, citoyens du monde, femmes, ouvriers, étudiants et tous les hommes de bonne volonté avons intérêt à cette révolution.
    5-Notre organisation est composée de militants internationaux, avec ou sans liens avec l’Iran, sympathisants ou non de partis politiques, ayant des idéologies variées.
    Nous sommes peut-être différents dans nos histoires personnelles et nos croyances, mais nous sommes fermement unis dans la conviction que la révolution démocratique actuelle en Iran représente pour nous une lourde responsabilité. Cette responsabilité est actuellement encore plus importante en raison de l’équilibre des pouvoirs qui n’aide pas à une interaction directe entre les masses populaires qui se sont soulevées pour renverser ce régime barbare à l’intérieur et les masses solidaire dans le monde extérieur.
    6-Le but de notre organisation est de faire écho aux exigences de la révolution démocratique actuelle d’un système politique laïc et humain, à l’extérieur de l’Iran. Les exigences de la révolution actuelle sont la plateforme autour de laquelle les forces sociales de cette révolution démocratique se rassemblent pour former un front uni contre ce régime répressif. Faire écho à ces exigences en dehors de l’Iran joue le même rôle que d’unir les forces politiques et sociales qui plaident pour un Iran démocratique.
    7-Nos succès devraient conduire à la fin de la légitimité de la république islamique d’Iran. Ce qui libérerait les contraintes politiques, économiques, diplomatiques et légales sur le régime répressif et saperait substantiellement la totalité de l’appareil répressif du régime.
    8-Notre objectif pratique est d’initier et d’œuvrer pour un militantisme international dans le but de mobiliser les énergies de la communauté international pour le soutien de l’actuelle révolution démocratique en Iran. Nos premières cibles sont l’opinion publique internationale ainsi que les Nations Unies, les mass médias, les ONG et les organisations gouvernementales, les partis politiques, les syndicats, les organisations féministes, les personnalités philanthropes, etc.

    Posted by Marthe Gonthier | May 12, 2010, 8:37 pm
  2. This is disgusting….

    Posted by Brian Johnson | December 30, 2010, 10:17 pm

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pingback: برای ایران آزاد mission free iran « Ubeudgen’s Blog - May 2, 2010

  2. Pingback: Tweets that mention Mission Free Iran Opens International Campaign to Rebuke the United Nations and Demand the Islamic Republic’s Removal from the UN Commission on the Status of Women « برای ایران آزاد mission free iran -- Topsy.com - May 2, 2010

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: